Les collections d’Anthropologie biologique

La laboratoire PACEA dispose d'une vaste ostéothèque humaine renfermant plus de 300 séries ostéo-archéologiques, d'origines géographiques et de contextes chrono-culturels variés, qui documentent les caractéristiques biologiques des populations du passé. En outre, une importante collection de sépultures paléolithiques et de moulages de pièces fossiles illustrent les étapes de l'évolution humaine.

La constitution des collections d'anthropologie a débuté à l’université de Bordeaux avec la création, au début des années 1970, du laboratoire d’anthropologie par le Dr Raymond Riquet (1914-1983). Aux séries ostéologiques humaines ainsi rassemblées a suivi, dès les années 1980, la constitution d'une collection de moulages d'hommes fossiles.

La création en 1995 d'une ostéothèque, en partenariat avec la DRAC Aquitaine et la Ville de Pessac, a permis au laboratoire de disposer de locaux spacieux voués uniquement à la gestion de nombreuses séries ostéologiques humaines issues de fouilles archéologiques. Le centre anthropologique de Pessac est une structure unique en France qui constitue un précieux outil de travail regroupant des milliers de squelettes d'origines variées, des temps les plus anciens aux périodes modernes, de France et de l'étranger. Il offre des espaces dédiés à la conservation et un espace destiné à l'étude permettant ainsi aux chercheurs d'étudier sur place les vestiges squelettiques. C'est une structure fédératrice où se retrouvent les quatre axes de recherche développés par notre équipe : restituer les pratiques funéraires, développer de nouvelles méthodes, documenter les variations génétiques et morphologiques, les dynamiques de peuplements et de migrations. Elle est également ouverte à toute la communauté scientifique, notamment aux chercheurs et étudiants étrangers à l’unité de recherche qui viennent y chercher des références alimentant leur recherche.

Médiation-des-sciences-Anthropologie-biologique-01-(1040x740)

Le dynamisme de cette ostéothèque tient à la fois aux nouvelles découvertes réalisées par les chercheurs de l’équipe PACEA ou dans le cadre de l'archéologie préventive qui alimentent ainsi un turn-over régulier des collections, mais également à la proximité de l'université qui offre un cadre scientifique particulièrement attractif.

D'une espèce à une autre, d'un continent à l'autre : la collection de moulages d'hommes fossiles constitue un panorama de l'évolution humaine. La réglementation internationale et l'extrême fragilité de certains vestiges humains originaux, ont conduit la communauté scientifique à acheter ou échanger des moulages avec des instituts de recherche et avec des musées en France ou à l'étranger.

L'équipe Anthropologie des Populations Passées et Présentes dispose ainsi sur le campus bordelais, d'une collection de moulages d’hommes fossiles d'environ 1700 pièces, tant crâniennes qu'infra-crâniennes.

Posséder de telles copies en un seul et même lieu offre un double intérêt : une consultation et des comparaisons facilitées, ainsi qu'un accès à des moulages dont les originaux s'avèrent inaccessibles par ailleurs pour différentes raisons (éloignement, pièces aujourd'hui disparues ou détruites).
Véritable patrimoine scientifique à part entière, ce matériel fossile, provenant d’horizons géographiques, chronologiques et culturels très divers permet de mener des travaux de recherche spécifiques touchant le domaine de l'anthropologie-biologique et de l’évolution, tout en constituant un précieux matériel pédagogique pour les enseignements.
À cette collection s’ajoute une collection de moulages des premières sépultures, notamment du Proche-Orient. Documents iconographiques uniques, elles témoignent des premiers gestes funéraires.
Depuis 2010, est associée une collection virtuelle d'hominines fossiles basée sur un registre de scanners qui documente les restes crânio-dentaires de fossiles plio-pléistocènes.

Avec l’apparition des concepts de médiation nés de la culture scientifique, de nouvelles pratiques visent à mettre la recherche et les chercheurs en contact direct avec le grand public. Ces collections sont ainsi prêtées pour exposition temporaire dans des musées, ou dans le cadre de manifestations telles que la fête de la science, les journées du patrimoine, etc.
Ces collections anthropologiques documentent les variations humaines qui intéressent la recherche, l'enseignement et la diffusion scientifique.

Mise à jour le 25/02/2014

PACEA-UMR 5199-Anthropologie des Populations Passées et Présentes

Maryelle BESSOU

05 40 00 89 31
Contacter par courriel

Centre anthropologique de Pessac

Patrice COURTAUD